Archive for janvier, 2011

jan
mar
4
admin

Le droit de l’Union européenne a généralement été ignoré par de nombreux pays dans de diverses circonstances et notamment dans les questions liées aux jeux en ligne. Les divers pays soit ont complètement interdit l’activité, soit ont permis aux monopoles d’exister.

Cette année, cependant, plusieurs pays ont commencé à prendre des mesures pour se mettre en conformité avec le droit communautaire en ce qui concerne la libre prestation des services (les jeux sont un cas particulier). La Grèce est devenue la dernière à le faire.
Les législateurs grecs ont annoncé le 22 décembre que le jeu en ligne serait réglementé au début de 2011.

La Grèce ne s’arrêtera pas aux jeux en ligne. Le parlement grec prévoit également de lever l’interdiction sur les machines à sous à petite mise. Les machines à sous étaient interdites depuis 2002, mais l’OPAP, qui detenait le monopole sur les paris, était exempté de l’interdiction. Cela a conduit à de lourdes amendes de la part de la Commission pour avoir enfreint le droit communautaire.

Mais alors que la Grèce est en train d’ouvrir son marché, d’autres pays tentent de fermer les leurs. Le Portugal a récemment gagné le droit de promulguer une interdiction sur les jeux au motif que la mesure était nécessaire pour lutter contre l’infractionnalité. De même, le Chypre a demandé à la Commission européenne de rendre une décision similaire, mais cela ne se passera pas avant mars 2011.

Les Etats-Unis, quant à eux, restent le plus grand marché de jeu en ligne au monde, malgré la tentative du gouvernement américain de les interdire. Aux Etats-Unis, il y a des millions de joueurs de poker sur Internet. Les conservateurs sont en faveur du maintien de l’interdiction en place, tandis que de nombreux libéraux se débattent pour que les lois actuelles changent.

Pareillement au système français, la Grèce mettra en place une Commission de Surveillance des jeux, qui sera chargée de réglementer l’industrie. Partiellement, la raison pour laquelle l’interdiction est levée sont les recettes fiscales qui pourraient s’élever à 1,3 milliards les trois prochaines années. Les paris sportifs ne sont pas inclus dans la nouvelle législation et actuellement l’OPAP détient le monopole dans ce domaine, bénéficiant d’un accord en vigueur jusqu’en 2020.

casinos web org